Accueil du site > Patrimoines > Les collections des Yvelines > L’exploit d’un potier antique : le vase à pied balustre d’Ablis

L’exploit d’un potier antique : le vase à pied balustre d’Ablis

Ce splendide vase a été découvert par un particulier lors de la surveillance de travaux réalisés, il y a une vingtaine d’années, dans le centre-ville d’Ablis (78). Il s’agit d’une bouteille appartenant au service de table d’un individu au niveau de vie très certainement aisé car l’objet est unique à plus d’un titre. Sa fabrication est datée du début du règne de l’empereur Auguste, soit entre 30 et 10 avant J.-C., en raison de la forme de son pied comparable à certains vases de la fin de l’époque gauloise ( La Tène ).

Un aspect et une silhouette remarquables

En premier lieu, ce vase exceptionnel est conçu selon une technique particulière. Façonné à partir d’une argile de couleur rouge il est, au cours de la cuisson (aux alentours de 500° C), abondamment enfumé afin d’obtenir cette belle couleur noire. Au préalable, la surface avait été soigneusement polie, vraisemblablement avec un galet lisse, donnant ce lustre remarquable.

JPEG - 64.8 ko
Ensemble de céramique antique de type N. P. R. (dont la bouteille d’Ablis).

Ce vase appartient, de fait, à une catégorie de céramique antique nommée "noire à pâte rouge" ("N. P. R." pour les céramologues) que l’on retrouve en fouille dans un vaste secteur de l’ouest parisien, incluant Paris, et s’étendant au sud jusqu’à Chartres.


Sa silhouette est également tout à fait originale. Haute de 40 cm, pour un diamètre maximal de 22 cm, et d’une grande finesse, cette bouteille est en fait à la limite du réalisable. Son pied assez étroit, sa large panse et son col plus rétréci représentent un véritable exploit technique de la part du potier. Plusieurs bouteilles de ce type, appelé "à pied balustre" par sa ressemblance avec la forme des colonnes de balustrade, sont connues mais en général avec un galbe plus mince où le diamètre de la panse dépasse peu celui du pied. Ici, la large panse, portée par un pied étroit, est à la limite de l’équilibre d’une production faite au tour de potier. Cette pièce est, d’ailleurs, un exemplaire unique en France.

JPEG - 34 ko
Dessin archéologique de la bouteille d’Ablis (à g.) et d’une autre, provenant de Chartres, datée du Ier siècle après J.-C. (N. Jobelot).

Cet objet est donc le témoin de la présence d’une certaine noblesse, installée à Ablis au début de la période romaine. Des recherches archéologiques futures permettraient peut-être d’en savoir plus sur cette occupation à peine suggérée.

Inscription newsletter
Recevez toute l'actualité du SADY

Sites internet favoris

"J’ai toujours rêvé d’être archéologue", l’expérience d’élèves de 5e de Bondy, dont le collège accueille en résidence Cyrille Le Forestier, archéologue de l’Inrap, pour une année scolaire. Une émission de 30 mn sur France Culture où les enfants s’expriment sur leurs découvertes et le métier d’archéologue. A écouter !

La liste complète des liens...