Accueil du site > Médiation > Découvertes pour tous > Les conférences > « Regards croisés sur le patrimoine » - 5ème édition : Transports et (...)

« Regards croisés sur le patrimoine » - 5ème édition : Transports et échanges

Un mardi par mois à 19 h (entrée libre)

Ce cycle de conférences qui réunit les Archives départementales et le Service archéologique des Yvelines continue de proposer des sujets riches et passionnants pour tous les publics. Les prochaines concernent les périodes anciennes et laissent la parole aux archéologues du Service archéologique départemental des Yvelines qui présenteront, notamment, les dernières découvertes !

13/04/2010 : Vins, produits de luxe et matières premières : le commerce de longue distance du IIIe siècle avant J.-C. au IXe s. après J.-C.

Par Yvan BARAT, archéologue au service archéologique départemental

Quand on ne se fait pas la guerre, on fait des affaires ! Voire les deux ! Cette vieille vérité se vérifie tout au long de l’histoire antique où les gaulois n’ont pas attendu César pour importer de grandes quantités de vin italien en échange de blé et d’esclaves ou de minerais. L’incorporation au monde romain accélère le processus et les gallo-romains des Yvelines boivent des vins espagnols, italiens ou rhodiens dans des gobelets d’importation. De même, ils cuisinent avec de l’huile d’olive espagnole ou se régalent de dattes d’Égypte et de figues d’Afrique. Ils font aussi venir des statues d’Italie ou des marbres de Tunisie et de Turquie pour orner leurs constructions de prestige… La déconfiture politique de l’Empire n’empêche pas les yvelinois de l’époque mérovingienne d’importer, parfois à grands frais, des vins de Syrie ou de Gaza aussi bien que des bijoux d’Indes ou de Chine. Bref, une mondialisation avant la lettre…

18/05/2010 : Circulation et échanges commerciaux durant le Néolithique (- 5 500 à – 2 000 ans)

Par Cynthia Jaulneau, archéologue au service archéologique départemental

Le Néolithique est la période pendant laquelle apparaissent l’agriculture et la sédentarisation. Il s’est développé, dans les Yvelines, grâce à l’importation de techniques agricoles, d’espèces végétales cultivables et d’espèces animales domestiquées, amenés par un grand courant migratoire venu d’Europe centrale et, avant cela, de Méditerranée orientale. Pendant cette période s’opère un développement massif de la circulation des hommes et des idées, mais aussi des échanges parfois à très longue distance de matières premières (silex ou coquillage), d’objets finis comme de la parure ou des outils en roche dure. Grâce à la découverte de quantités importantes d’objets réalisés dans des matières premières issues de gisements extérieurs au département, il est aujourd’hui possible d’esquisser un schéma des voies de circulation et d’échanges à plus ou moins longue distance…

15/06/2010 : Actualité de la recherche archéologique : dernières découvertes sur les bords de Seine

Par Grégory Debout et Cynthia Jaulneau, archéologues au service archéologique départemental.

Document(s) à télécharger
Inscription newsletter
Recevez toute l'actualité du SADY

Sites internet favoris

"J’ai toujours rêvé d’être archéologue", l’expérience d’élèves de 5e de Bondy, dont le collège accueille en résidence Cyrille Le Forestier, archéologue de l’Inrap, pour une année scolaire. Une émission de 30 mn sur France Culture où les enfants s’expriment sur leurs découvertes et le métier d’archéologue. A écouter !

La liste complète des liens...