Une ardoise énigmatique



Découvert lors des fouilles du château médiéval de Chevreuse, cet objet insolite ne semble pas avoir d’utilité fonctionnelle, sinon, peut-être, une vocation pédagogique...

Il s’agit de la réutilisation d’une plaque d’ardoise sur laquelle un ou des auteurs anonymes se sont essayés à la représentation de trois blasons ou éléments de blasons.

En deux fragments qui recollent ensemble, cette ardoise a été découverte dans les vestiges d’une tour de la muraille orientale du château.

Cette tour, aujourd’hui disparue, mais observée lors des fouilles de 1992, s’écroule vers le milieu du XVe siècle. Elle sert alors de dépotoir, puis est recouverte par la construction d’un muret au début du XVIe siècle.


Ardoise peinte et gravée, milieu XVe – début XVIe siècle.

Longueur maximale : 271 mm.

Largeur maximale : 87 mm.

Epaisseur : 5 mm.


Descriptif de haut en bas, fig. 1 et 2 :

JPEG - 185.6 ko
Fig. 1 et 2.

Fig. 1. Ardoise gravée découverte en fouilles au château de la Madeleine à Chevreuse.
(photo P. Laforest SADY)

Fig. 2. En grisé sont représentées les zones peintes attestées et supposées.
(dessin P. Laforest SADY)



- Croissant montant de gueules accompagné de 6 croix recroisettées au pied fiché du même, trois en chef, trois en pointe. Ce blason n’est pas identifié. Cependant, le croissant de lune est l’un des motifs héraldiques de la maison d’Orléans et des vicomtes de Châteaudun. Il figure également sur les monnaies qu’ils frappent.



-  Croix ancrée de gueules

JPEG - 229.2 ko
Dalle funéraire de Eudes de Montfaucon et d’Aélide de Gallardon.

Dalle funéraire d’Eudes de Montfaucon et d’Aélide de Gallardon, extrait Guilhermy (F.) de, Inscriptions de la France du Ve siècle au XVIIIe siècle. Paris, Impr. Nat., 1877, t. III, p. 295.

Ce blason pourrait correspondre aux armoiries de la famille de Montfaucon, installée à une douzaine de kilomètres au sud-est de Chevreuse, à Saint-Jean-de-Beauregard - autrefois Montfaucon - en Essonne. Cette famille était proche de l’abbaye de Port-Royal, distante de cinq kilomètres de Chevreuse. Le chevalier Eudes de Montfaucon († 15/11/1299) et sa femme, Aélide de Gallardon († 14/04/1300), se feront enterrer dans le cloître de l’abbaye royale. La dalle funéraire présente Eudes tenant son écu où figure la croix ancrée légèrement piquetée pour recevoir un enduit (du rouge ?) Certains membres de la famille de Chevreuse, comme Jeanne, y seront également enterrés au début du XIVe siècle. Ce blason pourrait également être celui des seigneurs de Bauçay et de Champigny-sur-Veude (Indre-et-Loire), dont le blason est d’or à la croix ancrée de gueules.



- Échiqueté à la bordure de gueules

JPEG - 36.7 ko
Armoiries de la famille de Dreux.

Ce blason est proche de celui de la famille de Dreux qui est échiqueté d’or et d’azur à la bordure de gueules et qui apparaît au début du XIIème siècle. Cette famille, implantée à Dreux, Bû et Châteaudun (Eure-et-Loir), le sera également dans le sud-ouest des Yvelines lorsqu’elle s’allie avec les Prunelé, seigneurs de Gazeran. Ses armes se retrouvent, en partie, sur le porche de l’église et au-dessus du pont-levis du château seigneurial de Gazeran. Enfin, une autre puissante famille yvelinoise, les comtes de Meulan, adopte un motif similaire : échiqueté de gueules et d’or.








L’ardoise gravée découverte à Chevreuse illustre une bonne connaissance de l’héraldique. Cependant, l’absence de couleur – à l’exception du rouge – rend l’identification malaisée, voire hasardeuse. Ces motifs gravés ont pu servir de modèles pour s’entraîner à dessiner des blasons, même si le trait est gravé avec une certaine habileté et sans repentir. Mais l’aspect pédagogique, à l’attention de néophytes, afin de reconnaître un blason ou une famille, n’est pas à exclure. Ne perdons pas de vue que le Moyen Âge est une époque où l’image prenait le pas sur l’écrit.


- Bibliographie Moyen Âge

Inscription newsletter
Recevez toute l'actualité du SADY

Sites internet favoris

"J’ai toujours rêvé d’être archéologue", l’expérience d’élèves de 5e de Bondy, dont le collège accueille en résidence Cyrille Le Forestier, archéologue de l’Inrap, pour une année scolaire. Une émission de 30 mn sur France Culture où les enfants s’expriment sur leurs découvertes et le métier d’archéologue. A écouter !

La liste complète des liens...